jeudi 28 novembre 2013

Sarah mène des petits miracles dans nos vies !



Pour les novices, Hanoukka est la fête des lumières, mais aussi des miracles. Je vais pas tout vous détailler ici, mais en gros, une petite fiole d’huile qui était censée durer une journée, a brulé pendant 8 jours. Histoire de coller un petit peu à l’actualité, je voulais vous raconter mes miracles de Hanoukka à moi, selon plusieurs thématiques : 


-          Gangsta style : C’est en quelque sorte un miracle qu’on ne m’ait pas mise sous les verrous hier quand je trainais dans la rue le nez plein de poudre… sucre glace des beignets de Hanoukka bien évidemment ! En même temps, vu qu’on me demande mon passeport pour acheter des clopes dans ce pays, on a peut-être cru que j’étais mineure et si ça se trouve à l’heure qu’il est ils sont en train d’appeler ma mère … noooooooooooon !!!


-          Diet style : C’est vraiment un miracle que je n’ai pas pris 72 kilos avec tous les beignets que mes yeux et mon estomac se sont, conjointement et successivement, enfilés en à peine 24h. Comment ça va se passer après 8 jours ? Je vous donne rendez-vous sur la balance… ou pas. Mes jeans se feront très bien le témoin de cette période de fête. Comme me l’a dit un israélien, de toute façon ici pour les fêtes, on ne fait que manger. Soyez rassuré jeune homme, en France aussi.

-          Demographic style : Je me dis que ça doit forcément être un miracle qu’il n’y ait pas plus d’enfants qui s’appelle Ness en Israël (ça veut dire miracle en hébreu). Parce que si tous les israéliens qui naissaient pendant Hanoukka s’appelaient comme ça, ça serait gênant. En même temps, on n’appelle pas tous les mecs qui naissent le 24 décembre Jésus, donc c’est un peu stupide comme réflexion…

Family style : Pour me souhaiter une bonne fête hier soir, mes parents ont tenté de me laisser un message vidéo sur Skype. Ouais on est des ouf dans la famille, on se la joue amis de la technologie. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que déjà au niveau des SMS c’est tendu (pour eux hein, moi ça va !). Le miracle ne s’est donc produit qu’à moitié vu que je n’ai eu que la moitié du message. Bon ok,  ils se sont un peu surestimés cette fois ci, mais ce n’est pas grave, l’important avec les miracles, c’est d’y croire.


Et puis nous, dans la famille, on a déjà eu un énorme miracle de Hanoukka et c’était il y a 23 ans déjà.  Mon frère est né pendant Hanoukka et je m’en souviens comme si c’était hier.  Quand je pense que sa Bar Mitvah c’était il y a 10 ans … et oui je sais aussi que je suis vieille, mais ne vous inquiétez pas, je le vis très bien ! Et puis j'en fais 10 de moi, c'est un miracle, non?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire